Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Culture Tharus et danse traditionnelle

Un brin d’histoire

Le peuple Tharus est un groupe ethnique du Teraï, une région dans le nord du Népal.

Ce peuple a longtemps été coupé du monde extérieur en raison de la malaria qui sévissait dans la région. En effet, les nombreux moustiques porteur de la maladie ont tenue à l’écart tout visiteur. Alors que les Tharus, quant à eux, semblent avoir développé une immunité naturelle contre cette maladie. Celle-ci fut éradiqué en 1950 et donc depuis, ils sont en contact avec le reste du monde.

 

Chitwan

 

Un spectacle pour sensibiliser

Chaque soir, ce spectacle est offert par le programme culturel de la municipalité afin de sensibiliser les gens de partout dans le monde à la culture Tharus.

Des touristes indiens, des Népalais, des Chinois, des Caucasiens, bref, la salle se remplit de gens de toutes les nationalités. L’ado et moi sommes tout en avant, installés là, précisément en plein milieu de la scène par notre guide.

On est invité à se lever pour accueillir l’hymne national, la main sur le cœur.

Puis, une dame, celle au centre de la photo ci-dessus, vient nous présenter les différentes danses auxquelles nous aurons l’honneur d’assister ce soir.

 

Que le spectacle commence!

Les femmes, vêtues de costumes colorés et d’accessoires musicaux (cloches aux pieds et médaillons à la taille), ouvrent le spectacle d’une danse inaugurale saisissante. Aucun instrument de musique si ce n’est que de leur voix et du claquement de mains (photo ci-haut).

 

Danda Nach (Dance du bâton)

 

Chitwan

 

Cette prestation rythmée au son d’un tambour à main joué par un homme au centre de la scène, est l’une des danses traditionnelles les plus célèbres dans la communauté Tharus.

Nous avons assisté avec intérêt à deux performances de cette danse, la première étant offerte par un groupe d’hommes gravitant en cercle autour du musicien. Ils entrechoquent bruyamment leurs longs bâtons tout en effectuant un patern très synchronisé. Impressionnant!

La deuxième danse du bâton est offerte par la gent féminine. Une prestation tout aussi synchronisée, mais avec deux petits bâtons entrechoqués eux aussi avec rythme et mélodie.

 

Chitwan

 

Mayur Nach (Danse du Paon)

Le paon est un oiseau vénéré de tous depuis le début des temps de par sa beauté légendaire. Il est aussi l’oiseau national en Inde, protégé pour des raisons religieuses, philosophiques et pour son statut symbolique. Le Népal aussi idolâtre ce bel oiseau et c’est pourquoi une danse toute spéciale lui est dédiée.

Durant cette danse, l’oiseau effectue une danse aux mimiques imitant presque une parade nuptiale! Étrange, intrigant, magnifique, étonnant… cette performance n’aura de cesse de me surprendre. Le show se termine par la remise à l’un spectateur d’une fleur que le paon a dans son panier et qu’il trimballe avec son bec. Évidemment, je suis l’heureuse élue, étant droit devant lui devant la scène. La gêne m’a instantanément fait devenir aussi rouge que le paon peut être bleu! Un doux moment quoi!!

Chitwan

 

Ago Nach (Danse du feu)

Les lumières s’éteignent et l’on sent l’agitation en coulisse quand soudain le lanceur de flamme apparaît sur scène. Éblouissant et magique, le feu qui danse avec rythme comme ça est tout simplement sublime.

 

Chitwan

 

Maruni Dance

Cette danse est l’une des plus populaires et des plus anciennes de la communauté népalaise.

Si j’ai bien compris ce que la dame nous a expliqué, cette prestation accompagne souvent les événements tristes tels que des funérailles afin de conserver une mémoire heureuse du défunt et faire sourire les gens en peine.

Un clown accompagne le danseur travesti en femme qui tourne rapidement sur lui-même pour faire valser et tournoyer sa jupe.

Assez cocasse comme spectacle et difficile de capter le moment en photo… il tournait salement vite le monsieur!!

 

Chitwan

 

Resham Firiri

La conclusion du spectacle est la prestation live du Resham Firiri où les danseurs invitent le public à monter sur scène et à danser. Bon, étant de nature gênée, je reste clouée sur mon siège. J’ai toutefois eu un malin plaisir à observer les gens danser. Dont un mec vraiment dedans et vraiment bon…

 

Chitwan

 

Le resham firiri est LA toune (chanson) traditionnelle du Népal. On l’entend partout et en tout temps.

Ce doux folklore mélodieux et  typiquement népalais a littéralement enchanté nos coeurs le mois durant. À vous de le découvrir !

 

 

Durant tout le spectacle, un petit bambin aux inspirations artistiques ne cessait de faire irruption sur scène. Chaque fois, une main douce le reprenait avec amour et le ramenait en coulisse. J’ai capté vite fait une de ses apparitions.

 

Chitwan

 

Parenthèse nord-côtière

La fin de ce spectacle népalais, quand les gens sont montés sur scène et qu’ils ont commencé à danser en rond au rythme de la musique, j’ai eu un gros motton de nostalgie. Le premier depuis notre départ, soit depuis 6 mois environ.

La raison étant que je vis à Sept-Îles, une ville sur la Côte-Nord du Québec. Nous cohabitons avec une communauté innue, un peuple des Premières Nations. Si j’aime voyager, j’adore tout autant découvrir les cultures de mon propre pays.

Tout ça pour dire que chaque fois qu’un show innu est annoncé, j’essaie de m’y rendre. Car de 1) j’adore la musique innue, de 2) l’énergie présente lors de ces soirées me boost l’âme et je ne m’explique même pas ce phénomène et de 3) je trip sur le Makusham !

Le Makusham est la danse traditionnelle rythmée par le Teuaikan, tambour innu. 

Un bon show ne peut pas se terminer sans un makusham, où tout le monde est invité à se joindre à la danse, sur scène ou sur le terrain lors de spectacle en plein air. C’est toujours grandiose !

Pour en savoir un peu plus sur cette culture que j’affectionne beaucoup, prenez 3 minutes et écoutez la vidéo qui suit.

 

 

Vous avez eu la chance d’assister à une représentation artistique au Népal ?

Laissez-moi vos commentaires sur le sujet!

Je suis curieuse de vous lire 🙂

 

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

 

 

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

PARTAGER CET ARTICLE

2 réponses

  1. I blog frequently and I really thank you for your information. Your article
    has truly peaked my interest. I am going to take a note of
    your blog and keep checking for new information about once per week.
    I opted in for your Feed too.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + treize =