the colisée

Rome, musée à ciel ouvert

Coeur de nomade Italie, Récits d'aventures 4 Comments

Pays visité du 28 juillet au 27 août 2019

Neuvième chronique de notre 14 mois en Eurasie (trip qui n'aura été que de 8 mois, Covid oblige). Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l'ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

Rome

Les villes n’ont pas cette particularité de m’émouvoir, contrairement aux espaces grandioses que la nature nous offre si généreusement. Toutefois, je dois admettre que Rome a su me surprendre de par son immensité et ses vastes « plaines » parsemées de vestiges du passé sorti de nulle part, se dressant fièrement par-ci, par-là

ruines à rome
rome

Photos ci-bas : Le Panthéon et la légendaire Fontaine de Trévi

panthéon
fontaine trévi

Rome, de par son étendue grandissime, accueille comme il se doit ce ciel dans son décor architectural et nous permet ainsi d’apprécier la perspective émouvante de l’œuvre. Un véritable musée à ciel ouvert, où les pièces si savamment créées ont leur place pour se dresser dignement.

un ange à rome

Mont Palatin

Un ciel d’un bleu gris dramatique en toile de fond, avec comme trame sonore un tonnerre rauque et terriblement amplifié de par l’acoustique naturelle des lieux, font de notre passage sur le Mont Palatin un véritable souvenir historique.

le vatican de la colline palatin
colline palatin
colline palatin

J’adore le ciel, le jour, la nuit, sous les nuages ou d’un bleu immaculé, sous la pluie ou la neige, peu importe, le ciel est toujours immense et magnifique à mes yeux.

colline palatin
colline palatin
colline palatin

Le Colisée

L’homme me surprendra toujours. Avec les moyens du bord, l’humain de l’époque a su construire de si grandes choses…

colisée rome
arche rome
colisée

Se divertir aux dépens de la souffrance des vies s’affrontant au centre de l’arène est à mon avis sordide et à la limite de la psychopathie… Horreur et fascination en un même lieu qui somme toute est plus qu’impressionnant.

colisée

Le Vatican

Cité-État, minuscule pays gouverné par la monarchie de droit divin, grandiose de par ses constructions couvrant quasi la superficie dudit pays.

le Vatican
le Vatican

Figée dans le temps, la vie semble s’y dérouler dans une autre époque. Peuplé par 799 habitants (2019) sur une superficie totale de 0,439 km2. Le Vatican est le seul pays au monde dont la langue officielle est une langue morte, soit le latin!

garde au Vatican
garde au Vatican

Qui dit Vatican, dit Chapelle Sixtine. Sublime, surpeuplée de touristes et absolument digne de sa renommée.

capella Sistina

Détour obligé dans la fameuse Basilique Saint-Pierre.

basilique st-pierre

Vivaldi au cœur de Rome

Oui monsieur et yes madame!! Je nous ai payé la traite avec un concert baroque dans une petite église à Rome la veille de notre départ. Les 4 saisons de Vivaldi, délicieuse harmonie joué à la perfection et dont le son gracieusement relevé par les alcôves de cette charmante église… un moment incroyable.

concert baroque rome

Fait cocasse

(ah oui, car on adore rigoler quand même)

Je vous décris la scène : les 3 premiers artistes (à gauche de la scène et malheureusement absent de la photo) sont des violonistes qui accompagnent le « leader », sûrement le plus hot des violonistes.

Vous m’excuserez ma piètre connaissance du comment-se-gère-un-orchestre-de-violoneux.

Seuls les 2 premiers auront été dignes de mon attention pour ce fait cocasse.

Donc le premier est un indien loufoque et joyeux, arborant une coupe semi-courte séparée en plein centre et lui cachant un peu les yeux, un grand sourire tout blanc, se dandinant au son de la mélodie et ne cessant de faire de l’œil à la violoniste d’à côté.

Visiblement, cette dernière, une grande blonde distinguée, bien coiffée et maquillée assez pour que je le remarque du milieu de la salle, est clairement énervée par l’attitude désinvolte de son prétendant, mais arbore une face plastique et polie, car bien évidemment, elle est consciente, elle, que nous sommes tous là à les zyeuter. Détails que ledit monsieur beaucoup-trop-heureux-d’être-content ne semble pas du tout avoir saisi! À mon grand amusement, bien sûr!

Cette scène, dans cette coquette église, d’un son divin, et pimentée d’une touche burlesque, ne peut qu’être le théâtre d’une soirée parfaite à mes sens.

église baroque
moi dans l'église baroque

Conclusion de ce séjour en Italie

Au risque de choquer plusieurs d’entre-vous, je dois dire que l’Italie ne fera pas partie de mes coups de cœur. Qu’on me comprenne bien ici, j’ai adoré mon séjour durant lequel mon cœur et ma tête sont gravés de souvenirs heureux et inoubliables. Mais sans plus. Et voici pourquoi.

Premièrement, je n’ai pas été conquise par la nourriture. Oui je sais!! Vous n’êtes pas d’accord, mais reste que c’est MA perception. Je suis nutritionniste, gourmande et épicurienne. Donc, les saveurs, les découvertes culinaires, l’envoûtement des arômes et la variété alimentaire sont un must pour me faire apprécier un pays. Or, l’Italie est délicieusement simple, pour ce que j’en ai goûté. Le prosciutto, le fromage, la pizza, les pâtes et les gelatos. La fraîcheur des aliments donne sans aucun doute un goût divin aux aliments. Reste que pour moi c’était bon, voire exquis, mais pas nouveau.

proscuitto

Ensuite, les gens. Tous les Italiens que j’ai eu l’occasion d’apprendre à connaître sont incroyablement gentils et généreux. Toutefois, le premier contact, genre dans la rue ou dans un commerce, est plutôt froid, désintéressé et hautain. C’est encore une fois MA perception. Et, comme je voyage principalement pour le contact humain, cette distance m’a un peu refroidie.

Même si ce pays ne remporte pas de médaille de notre côté, je dois avouer avoir été conquise par Rome, séduite par Sienne et émue par Pompéi. Ce pays fut aussi le lieu de plusieurs émotions fortes, d’ajustement et d’adaptation mère-fils en cavale. Un véritable voyage dans le temps qui restera gravé à jamais dans nos mémoires.

Je vous laisse sur quelques autres images capturées librement lors de notre balade à Rome

rome
statue rome
pont rome
place rome

La suite : la Grèce et son premier récit d'aventure Athènes

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Partager cet article

Comments 4

  1. Par vos yeux vous me faites découvrir les trésors de notre monde par ses paysages et ses architectures avec tes excellentes photos. Quelles merveilles je suis choyée par votre voyage qui me comble de bonheur. Un livre Isa serait merveilleux avec toutes tes chronicles et tes descriptions remplies d’un vocabulaire exceptionnel il pourrait se nommer « Mère-fils en cavale autour du monde » bravo.

  2. C’est vrai! En Italie, les gens qui travaillent avec le public (serveurs, personnes aux billetteries de transport et activités touristiques, etc) n’accordent pas autant d’importance au sourire que nous au Canada, certains étant border line bête, comme si la satisfaction de la clientèle était sans importance. Alors Isabelle, même moi qui ait l’Italie gravée sur le cœur, je suis à 100% d’accord avec toi là-dessus! (Il est à note’ que certains, peu mais certains, sont tout de même très accueillants, mention spéciale à « Il prof » 🙂

    1. Post
      Author

      Oh que oui, Maya, mention spéciale à Il Prof!! Et je tiens à dire que tous les italiens rencontrés et avec qui j’ai eu la chance de discuter, ont été sans exception, ultra sympa et vraiment généreux. Un voyage absolument inoubliable!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *