Marché de Amman

Jordanie : habitudes alimentaires

Coeur de nomade Arts et nutrition, Jordanie 2 Comments

Mes observations sur les habitudes alimentaires, au gré de mes balades et découvertes.

Rien d'exhaustif, mais avec le regard d'une nutritionniste au passage.

Cet article ne comporte pratiquement aucune photo de nourriture. Durant ce 20 jours en Jordanie, je n'ai malheureusement pas eu la chance de poser un regard analytique sur les habitudes alimentaires et je n'ai que très rarement eu l'occasion de photographier des repas typiques.

Je vais tout de même essayer de dresser un portrait de ce que nous avons pu observer.

Nos propres habitudes alimentaires en Jordanie

Au petit déjeuner

Nous avons déjeuné plusieurs fois au restaurant de l'hôtel Marriott qui offrait un copieux buffet aux saveurs Middle East. Un festin quotidien composé de pain, houmous, olives, fruits séchés et frais, légumes marinés, fromage, oeufs, marmelades onctueuses, café, thé et jus frais.

Sinon, les déjeuners dans le désert se composaient plus simplement de labneh (fromage à pâte fraîche fait à partir de yogourt), olives, tomates, biscotti aux sésames, pita, houmous, marmelades, fromage "la vache qui rit", oeuf cuit durs, jus, café et thé.

Au dîner (lunch ou déjeuner pour les Européens)

Nous n'avons que très rarement dîné en Jordanie. La faim n'était pas trop au rendez-vous vu que le déjeuner était souvent très consistant. Toutefois, nous mangions des fruits frais et séchés, des noix et des craquelins souvent en après-midi avec du thé sucré jordanien. Parfois aussi nous avions un sandwich falafel (séjour dans le désert lorsque nous étions dans le village).

Souper (ou dîner pour les Européens)

Quand c'était possible de cuisiner, nous mangions une salade de pois chiche ou des pâtes. Sinon, un sandwich shawarma.

Dans le désert, nous avions droit à un repas traditionnel (Zarb) cuit sous le sable sur de la braise.

soupe de yogourt
soupe de yogourt
soupe de yogourt
soupe de yogourt
Image

Au menu, agneau et poulet avec des légumes (carottes, courgettes et pommes de terre), du riz, d'autres légumes dans une sauce tomatée, et des accompagnements tels que des pitas, salade fattouche, autres salades fraîches, houmous et yogourt. Sans oublier les petites bouchées sucrées en dessert (pâtisseries style baklava ou petit gâteau imbibé de sirop au miel, aux arômes de pistaches et de dattes).

soupe de yogourt

Un peur délice, avec en prime le spectacle du cook renouvelé chaque soir.

Vous aimerez rigoler tout en voyageant  à travers nos chroniques d'aventures!

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Partager cet article

Comments 2

  1. Bonjour Isabelle,
    J’aimerais un jour , visiter la Jordanie et aussi Israel. Mon conjoint a un fils qui fréquente l’université de Tel Aviv.
    Puisque tu es nutritionniste, j’en profite pour te demander si une personne intolérante au gluten comme moi , peut s’alimenter sans trop de problème dans ces pays?
    Cela m’inquiète…
    Merci à l’avance pour ton suivi et bonne continuité avec ton ado.
    Brigitte

    1. Post
      Author

      Bonjour Brigitte, désolée du délai de réponse, j’étais en déplacement et accès restreint à internet. Est-ce que c’est une intolérance ou l’allergie (maladie coeliaque)? Car dans le premier cas, les conséquences d’une contamination croisée sont moins “dangereuses” que dans le deuxième cas. En Jordanie, le riz est présent, mais j’avoue que les pitas et ses dérivés sont omniprésents. Je n’ai pas remarqué si en Jordanie il y avait des produits sans gluten. En Israël (Tel Aviv) il y a de tout, sans gluten, vegan, etc. J’espère que ça répond à vos questions? Sinon, n’hésitez pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *