Notre projet pour vous inspirer

Passionnée de santé et de voyage, j’ai décidé de lancer le projet Coeur de nomade avec l’objectif ultime de faire une différence. Rassembler un maximum de personne afin d’influencer positivement les habitudes de vie et le dépassement de soi. J’espère sincèrement donner l’envie à plusieurs d’oser réaliser leurs rêves les plus fous.

Pour moi, ce fut un jour tout plaquer pour retourner aux études et aujourd’hui tout plaquer pour voyager. Pour d’autres, ce sera peut-être de construire une serre ou d’entreprendre des cours de peinture, qui sait... Le seul but étant de trouver son X et tout faire pour être en harmonie avec l’enfant qui nous habite tous, peu importe ce qu’il en coûte (sacrifice, temps, coût). Ça, c’est ce que je souhaite le plus ardemment pour tout être humain de cette terre.

Qui sommes-nous?

ISABELLE

Auteure principale de ce blogue et maman de l’ado qui m’accompagne dans ce projet fou. Née au Québec, dans le « West Island », banlieue anglophone de la grande région de Montréal, j’y ai passé les 18 premières années de ma vie. Ensuite je me suis promenée de Châteauguay à Ahuntsic, pour atterrir à Sept-Îles, ville nord-côtière aux magnifiques paysages où le vent souffle sans répit.

Isabelle, la maman

Nutritionniste de profession, le plus beau métier du monde que j’ai acquis grâce à un retour aux études qui m’a coûté 7 ans de ma vie. Étudier avec la charge complète d’un petit garçon de 5 ans ne fut pas facile, mais avoir à choisir, je reprendrais les mêmes décisions sans hésiter !

Trouver son X et s’y poser n’est pas toujours évident et coûte parfois très cher (sacrifices, temps, argent) par contre, rien au monde ne vaut plus que d’être exactement là où l’on sent que l’on doit être, ici et maintenant !

Dans mes veines coule ce besoin viscéral de découvrir le monde autrement. Je ressens l’appel humain de me rapprocher des gens, des cultures, des différences qui nous lient tous au final. J’ai soif de parcourir notre si belle planète pour en admirer les contours, pour en contempler les richesses naturelles, pour simplement Être dans cet ailleurs.

UN PROJET PAS COMME LES AUTRES

Nutritionniste dans l’âme, j’ai décidé de documenter la relation avec le corps et l’alimentation des peuples visités.

Apprenez-en plus sur ma carrière professionnelle

Visitez mon site Web
Jérémy, l'ado

JÉRÉMY

Jérémy, véritable otaku, est un ado passionné d'art dramatique, de théâtre et d'impro. Il joue de la batterie et des percussions et s'investi avec coeur dans le mouvement Scout de la région.

Fait insolite: il mange des ramens avec des baguettes pour déjeuner! De temps en temps, il aime bien jouer au frisbee entre deux séances de jeux vidéos.

Interview avec l'ado

Comment te décrirais-tu?

Passionné et avide de connaissances, ma vie est un spectacle. Quand les rideaux se ferment, c’est pour apprendre la scène suivante. Je suis un gars funny, easygoing comme on dit. J’aime prendre mon temps, vivre au présent. Il est important pour moi de profiter intensément du moment pour bien assimiler ce que je découvre. Je suis aussi un peu peureux, pas vraiment téméraire, disons. J’adore les animaux et pas mal phobique des insectes !

Quelles sont tes valeurs?

La compréhension est pour moi ce qui est le plus important. Comprendre ce que vit l’autre permet de se rapprocher, d’être présent et empathique. Je veux commencer ma vie d’adulte en ayant le plus de connaissances possibles des autres cultures pour mieux interpréter le monde et comment il fonctionne. La générosité, l’honnêteté et la curiosité sont aussi des valeurs déterminantes pour moi.

Qu'est-ce qui t'attire dans le projet Coeur de nomade?

Je suis un passionné d’histoire. Je tripe à l’idée de découvrir le passé à travers les choses réelles, qui sont sous nos yeux, qui ont traversé le temps. L’histoire des humains, des civilisations, des arts, de la culture, de la musique, surtout les percussions... tout ça me fascine ! Le fait aussi d’avoir la chance de me rapprocher de gens, que je ne connais pas en découvrant leur culture, est quelque chose de magique pour moi.

Qu’est-ce que j’entends par autrement?

  • Autrement que par simple tourisme

    Faire une différence, donner quelque chose, apporter, offrir, partager. La rencontre de l’autre dans son entièreté est un aspect central du voyage selon ma propre définition.

  • Autrement que prendre des vacances

    Sortir de notre zone de confort pour aller à la rencontre d’une partie de soi qui se cache dans la facilité du quotidien.

  • Autrement que chacun pour soi

    Faire confiance à l’être humain qui croisera notre chemin, peu importe ses habits, peu importe sa religion, ou sa culture.

  • Autrement que rapidement

    Prendre le temps de sentir le rythme de la vie. Découvrir l’authenticité d’un pays, d’une région, d’un peuple, demande de s’arrêter et de se déposer, de respirer et d’accueillir.

  • Autrement que tout planifié

    Lâcher-prise. S’abandonner aux imprévus. Se laisser porter par ce qui se présente. Reconnecter avec sa voix intérieure, cette partie de soi qui perçoit. Se laisser surprendre par la vie et l’inconnu.

  • Autrement pour moins gaspiller

    Revoir ses besoins pour se concentrer sur l’essentiel, s’envelopper de sobriété et de simplicité. Ça ne veut pas dire que l’excès occasionnel soit banni. C’est plutôt d’avoir une vue d’ensemble qui se dirige globalement vers un comportement éco-responsable.

Mon univers, mon histoire

MON UNIVERS, MON REFUGE
Ce site est mon univers, mon refuge, où je vous partage mes recherches et mes expériences terrain, soit autant mes états d’âme en vagabondage, que mes budgets et itinéraires sur la route.

MA PROPRE EXPÉRIENCE CLIENT
Parce que j’aime avoir les retours d’expériences vécues, j’aime surfer sur les blogues voyage... J’ai ainsi visionné des dizaines de blogues voyages... et, à titre comparatif, des dizaines d’autres sur la nutrition (à propos, je suis nutritionniste !) Puis, franchement, je dois avouer que mon expérience sur les sites globe-trotters n’a pas toujours été satisfaisante.

Se promener sur le NET à temps perdu pour voir de belles images, c’est une chose. Alors que chercher de l’information crédible, à jour, pour le québécois commun, c’est toute autre chose ! On ne parle que très rarement et très vaguement de budget, et les itinéraires, selon mes critères bien personnels, ne sont pas assez détaillés.

De plus, la majorité des blogues de voyages étant européens, les formalités et les tarifs déplacement ne sont forcément pas les mêmes au départ de Montréal qu’au départ de Paris, par exemple.

UN SITE POUR VOUS
C’est donc en ayant ces détails en tête que je me suis lancée dans la périlleuse aventure du blogging. J’espère de tout cœur que votre expérience sur mon site saura vous satisfaire et que vous trouverez ce pour quoi vous êtes atterrit ici.

N’hésitez pas à m’écrire un commentaire, il me fera plaisir de vous lire !

AVANT COEUR DE NOMADE
J’avais 17 ans lors de mon premier vrai voyage. Je dis vrai, car les étés de mon enfance ont été marqués par des road trip en famille sur la côte est des États-Unis, de Plattsburgh aller jusqu’au golfe du Mexique. 

Donc à 17 ans, la première fois que je prends l’avion, sans les parents, pour un projet scolaire d’implication communautaire au El Salvador, alors pour moi, ça c’était un vrai voyage ! J’ai su dès lors que j’allais avoir une grande carrière de voyageuse, voire même visiter TOUS les pays de la terre, sans exception !

Ceci dit, vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’avant la naissance de Coeur de nomade, et bien j’ai accumulé quelques aventures cocasses à galvauder autour du globe ! Ainsi, par pur désir de partage, j’ai décidé d’inclure ces quelques récits à mon blogue, et ce, malgré l’absence de détails tels que le budget ou l’itinéraire par exemple. Chacune de ces délicieuses chroniques portera la mention « Avant Coeur de nomade ».

LA PETITE HISTOIRE DE TITI LE SINGE

Il était une fois, une petite peluche abandonnée dans un parc, quelque part en banlieue de Montréal...

J’avais 5 ou 6 ans quand je la trouvai, seule et apeurée, jonchant le sol sous une balançoire à bascule, au milieu des années 80. Je baptisai Titi le singe, ce toutou d’un brun usé par un passé inconnu, et le pris sous mon aile instantanément.

Les années passèrent et je vécus ma vie tout en oubliant ce pauvre petit singe quand un jour j’eus cette idée saugrenue de le faire voyager.
L’Espagne fut sa première expérience outre-mer, tout comme fiston, âgé alors de 5 ans. Nous nous amusions à cacher le toutou dans le décor de nos photos, un peu à l’effigie de la célèbre bande dessinée « Où est Charlie ? »

Le succès monstre de ce concept, autant pour nous devant réfléchir à des mises en scène cocasses, que pour nos fidèles « followers », nous motiva à répéter le scénario. Ainsi est née la tradition de « saurez-vous trouver Titi dans nos photos ? »

Rarement en avant-plan, et à quelques reprises, savamment camouflé dans la vie entourant nos prises de vue, Titi détient le pouvoir d’agrémenter discrètement une séance de visionnement de photos voyage !

SAUREZ-VOUS TROUVER TITI LE SINGE ?