Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Palestine : habitudes alimentaires

Mes observations sur les habitudes alimentaires, au gré de mes balades et découvertes.

Rien d’exhaustif, mais avec le regard d’une nutritionniste au passage.

 

 

Cet article fut rédigé avec l’aide de Fadwa, une dame propriétaire d’une adorable guesthouse à Abu Dis, Jérusalem, en Palestine. C’est pourquoi, je traiterai que des habitudes alimentaires en Palestine, n’étant pas certaine de celles en Israël, quoique fort semblables.

 

Au petit déjeuner

L’heure du déjeuner varie entre 7 et 8 heures la semaine et 10h pour les weekends.

Ce qui est usuel de consommer c’est du fromage blanc, des olives avec une épice du Moyen-Orient, le za’atar, des oeufs durs ou en omelette, du labna (fromage de yogourt) et du halva, une pâtisserie à base de tahini. Les weekends, on peut aussi ajouter à ça du houmous, des falafels et du pain aux sésames, ainsi que de la salade verte.

 

Petit déj Palestine

 

Au dîner (lunch ou déjeuner pour les Européens)

Les gens mangent souvent au travail, donc ce sont des repas légers. Par exemple, des sandwichs, salades ou des tartes de viande ou légumes.

 

Souper (ou dîner pour les Européens)

Le repas du soir est servi autour de 19h. On mange du riz, de la viande, des légumes et de la soupe.

Un plat très populaire est le maqlouba (plat à base de riz, de légumes frits et de viande). D’autres plats traditionnels sont consommés sur une base hebdomadaire tels que le mouloukhiya (mets à base d’une plante verte nommée corète potagère) ou le musakhan (poulet ou viande rôtie au four avec oignons, sumac, piment de la Jamaïque, safran et pignons de pin).

Les feuilles de vigne farcies ou autres légumes farcis tels que poivrons ou courgettes ont également une place importante dans les habitudes alimentaires palestiniennes.

 

Collations 

La plupart du temps ce sont des fruits frais avec des noix ou des douceurs sucrées qui sont consommés en avant-midi et en après-midi, et parfois aussi en soirée. Les douceurs : haresa (gâteau) ou autres gâteaux, sahlab (dessert laiteux et sucré qui se boit), du chocolat ou autre sucreries. 

N.B. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de goûter tous ces merveilleux plats. Les repas au restaurant étant hors de prix et mon budget limité, j’ai opté pour des petits repas maisons tout simples. Exception faite de ce délicieux repas partagé avec Guillaume lors de ma dernière soirée à Tel-Aviv, Israël (photo ci-bas). Salade d’aubergine, houmous, salade verte avec fruits séchés, tahini, pita et pain aux sésames.

 

repas houmous

 

Vous aimerez rigoler tout en voyageant  à travers nos chroniques d’aventures!

 

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

 

 

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 5 =