Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jéricho et la mer morte

Pays visité du 21 au 30 décembre 2019

Quarante-et-unième chronique de notre 14 mois en Eurasie (trip qui n’aura été que de 8 mois, Covid oblige). Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l’ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

 

 

Tell Es-Sultan

La plus ancienne ville habitée dans le monde, Jéricho date d’environ 10 000 ans. C’est avec une grande émotion que nous avons foulé de nos si petits pas ce sol si ancien. Le site en soi n’est pas impressionnant… mais c’est l’histoire s’y rattachant qui marque.

 

Jéricho
 
Jéricho
 
Jéricho

 

Hisham’s Palace

Jéricho
 
Jéricho
 
Jéricho
 
Jéricho
 
Jéricho
 
Jéricho

 

La fois où j’ai fait du pouce direction la Mer Morte

mer morte israël

 

Jérémy étant resté bien au chaud ce jour-là, j’ai sauté sur l’occasion d’accompagner mes nouveaux amis polonais rencontrés à la guest house. Une maman et son fils ayant l’audace de faire du pouce pour aller voir la mer morte.

À l’aller, nous avons eu la chance de rencontrer un jeune couple de touristes franco-slovaque. Ils nous ont conduit jusqu’à bon port. Une première pour moi, le stop je veux dire. J’ai bien aimé le trip!

Photo ci-bas: nos amis les conducteurs avec la mer morte en arrière-plan.

 

mer morte israël

 

La mer morte du côté israélien est vraiment différente de celle du côté jordanien, du moins pour ce que j’en ai vu. La plage gratuite était belle et agréable avec présence de douche pour se rincer du sel. Et que dire des contrastes de couleurs!!

 

mer morte israël
 
mer morte israël

 

Conclusion

L’histoire déchirante de ce pays scindé en deux, mais forcé de cohabiter séparé par une frontière non officielle, me perturbe énormément.

Les gens des deux côtés de cette frontière sont des humains gentils, ne voulant que vivre simplement, n’ayant rien demandé de plus. Ce sont les gouvernements, les hauts dirigeants jouant avec la vie des gens qui sont à blâmer. Ils s’assurent d’offrir un portrait de la situation juste assez crédible pour que les citoyens vivent leur vie sans se poser trop de questions.

Je ne comprends pas toute l’histoire, je ne possède qu’un survol d’infos, mais je peux dire que j’ai senti un ramassis d’émotions de part et d’autre de cette « frontière » entre Israël et la Palestine. Une haine réciproque, un sentiment d’hostilité partagé, chacun tirant sur son coin de couverte, convaincu du bien-fondé de leur opposition envers l’autre.

De mes yeux de voyageuse à l’âme bohème, j’ai sincèrement apprécié l’humain vivant des deux côtés. Je me suis sentie bien, accueillie, bienvenue, durant tout le séjour. Jamais j’ai craint pour ma sécurité et toujours on m’a respecté et renseigné sur demande, le sourire bien plaqué aux lèvres. C’est dans ce pays que j’ai le plus galvaudé en solo, autant en Israël qu’en Palestine, et franchement, j’ai été séduite.

Le seul conseil que je pourrais formuler serait de se renseigner sur l’histoire qui déchire ce pays afin d’avoir le recul pour accueillir les incompréhensions avec empathie et respect.

C’est définitivement un pays qui mérite d’être visité, autant Israël que la Palestine.

 

mer morte israël

 

À suivre : Le Népal

Vous aimerez rigoler tout en voyageant  à travers nos chroniques d’aventures!

 

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

 

 

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + treize =