À la sortie de la gare 2

Nel cuore delle passioni in Italia

Coeur de nomade Italie, Récits d'aventures 9 Comments

Quatrième chronique de notre 14 mois en Eurasie. Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l'ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

L’Italie se trouve sur notre route, car j’ai accepté de répondre à l’appel du cœur de mon fils. Il appert que Maya, la bienaimée de Jérémy, née d’un père italien, passe ses vacances 2019 en Italie, dont quelques jours à Portogruaro, petite ville près de Venise. Nous y avons donc élu domicile 3 jours afin de faire coïncider nos chemins, comme par un heureux hasard!

Photo ci-bas : Jérémy et Maya à Venise

Jérémy et Maya à Venise

Portogruaro

C’est ainsi que j’éclate le budget pour prendre un train direct de Brescia à Portogruaro. L’idée est de rentabiliser au maximum les minutes de ce séjour, au nom de l’amour! Voir ces deux amoureux se retrouver m’a gonflé le cœur de joie.

Maya et Jérémy sur le vif
Maya et Jérémy sur le vif

Ambiance féérique et presque arrangée par le « gars des vues » dans cette petite ville toute de pierres et de petits canaux. L’architecture est un plaisir pour le regard, peu importe où il se pose.

Jérémy à Portogruaro
 Portogruaro
 Portogruaro
 Portogruaro
 Portogruaro

Très choyés que nous sommes d’avoir partagé le quotidien de cette charmante famille québéco-italienne. De succulents repas savourés autour d’une table vivante et accueillante, des fous rires en masse, des échanges plus qu’intéressants devant un famosa spritz aperol… que dire sinon grazie la vita !

Photo ci-bas : Les Putti et Jérémy à Venise

Les Putti et Jérémy à Venise

Venise

Comment raconter Venise… cette ville mythique, historique, cette ville qui fait rêver les romantiques de ce monde depuis toujours.

Venise, bâteaux

La vue est imprenable dès la sortie du train ! Jamais mes yeux n’ont vu une aussi belle gare!

Venise, sortie de la gare

Les ponts, les gondoles, les canaux, les dizaines de passages étroits qui mènent à des « cours intérieures », véritables petites prairies de pierres.

Venise et ses canaux
Venise et ses canaux

Place Saint-Marc

L’architecture ne laisse aucun répit à la découverte visuelle tant tout est grandiose et détaillé avec une minutie déconcertante.

basilique Saint-Marc

Photo ci-haut : Basilique Saint-Marc

Photos ci-bas : Palais des Doges

Palais des Doges
Palais des Doges
Palais des Doges

Pont des Soupirs

Selon Daniel, le père de Maya, les murs renfermaient des condamnés à vie qui soupiraient en voyant les gens libres passer en gondole. Les soupirs étaient entendus des passants, d’où le nom de ce pont.

pont des soupirs

Padova

Ville de Saint-Antoine-de-Padoue

Padovia

Depuis ma tendre enfance, je suis bercée par la croyance religieuse qui veut que Saint-Antoine-de-Padoue ait le pouvoir de retrouver les objets perdus par la simple évocation de son aide. Je dois dire que j’ai secrètement déjà évoqué son aide à quelques reprises… et que par magie je retrouvais mes trucs égarés… Est-ce l’effet placébo ou un réel pouvoir mystique?

Église de Saint-Antoine-de-Padoue

Quoi qu’il en soit, Julie, la mère de Maya tenait elle aussi à rencontrer le célèbre Saint-des-objets-perdus, et comme nous étions à 1 h de train de Padoue (Padova), c’est avec curiosité et entrain que nous nous rendîmes dans cette ville colorée d’histoire religieuse.

Église de Saint-Antoine-de-Padoue
Église de Saint-Antoine-de-Padoue

Photos ci-bas : balade dans la ville de Padova (Padoue)

Ville Padovia
fontaine Ville Padovia
Ville Padovia

Fait cocasse

J’ai loué un Airbnb que je trouvais ma foi assez authentique. J’aime bien les trucs « tipicos » tsé, donc ce cachet ancestral aura tôt fait de me charmer, du moins en photos lors de la réservation. (Je n'ai malheureusement pas de photo ... nous devions maximiser notre temps avec les Putti, donc pas de niaisage avec le kodak mettons!)

Voici les faits :

On dépose nos sacs le matin à une adresse qui ne sera pas nôtre, car trop tôt. Plus tard, nous récupérons nosdits sacs.

À ce moment, la dame, Monica de son prénom, nous accueille froidement tout en étant dans de grands débats téléphoniques. Elle nous baragouine quelques mots d’anglais, incompréhensibles, pour nous dire de monter dans sa voiture. Tout trempés que nous sommes d’une sueur assez abondante, nous comprenons qu’elle nous fait un lift à notre appartement, toujours a capella sur son cell, au volant de sa décapotable.

Nous découvrons avec un soupçon d’horreur cette maison que j’ai louée, ensevelie sous la végétation (on se souvient que les araignées ne sont pas nos amies), un look glauque, voire abandonné.

L’intérieur est très très authentique!! (une goutte de sarcasme ici) Dans le genre maison de mon arrière arrière grand-mère, avec l’odeur moite pis toute… Mais le pire c’est que le père de la dame vit au sous-sol et qu’il y a une porte qui communique dans l’appartement… Ouais, ben, rien pour me rassurer, mettons!

J’ai donc suivi les conseils de Daniel et j’ai inséré une clé dans la serrure (les portes italiennes sont toutes munies de clés anciennes) afin d’empêcher quiconque d’ouvrir de l’autre côté

clé italienne

À notre retour d’une longue journée, après avoir bravé la végétation à l’aide d’une spatule à BBQ trouvée dans la cuisine précédemment (on est prévoyant quand même), c’est avec un frisson glacé qu’on s’aperçoit que la clé n’est plus dans la porte et que la climatisation a été arrêtée!

Ah… quelle désagréable sensation que d’imaginer le grand-père italien se promener dans nos chambres et zyeuter nos affaires durant notre absence…

Les adieux

Le cœur déchiré, les larmes d’une profonde tristesse. L’amour est beau, mais combien douloureux par moment ! Jérémy et Maya se disent au revoir en sachant que plus d’un an les sépare. Le trajet vers La Spezia fut silencieux et rempli de compassion.

Un centenaire dans le train, juste à côté de nous, posant plein de questions, fut néanmoins un divertissement impressionnant.

À suivre bientôt: La Spezia et Cinque Terre

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Comments 9

  1. Encore et encore une fois… tes photos sont sublimes….Mais cette fois j’ai eu de la joie à te lire, mais aussi j’ai eu le coeur lourd d’émotion pour mon petit fils….quelle preuve de maturité de la part de ces deux êtres….Merci de nous avoir partagé ces beaux moments et tranches de vie pour le moins assez particulières. Je vous aime xxxx bizous tous pleins

    1. Post
      Author
  2. J’aurais t’elle trouvé aime être avec vous en Italie c’est mon rêve ce pays plein de charme et sa langue si charmante aux oreilles. Merci de tout ce récit Isa et Jérémy

  3. WoW très belles photos. Nous y sommes allés à 2 reprises et les 2 fois fut toujours aussi merveilleux. En regardant tes photos je me replongeais dans mes souvenirs. Merci Isabelle pour ton récit. Toujours aussi intéressant. Bonne continuité xx🙂

    1. Post
      Author
    1. Post
      Author
    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *