Pompéi 2

Le Vésuve, Pompéi et Capri

Coeur de nomade Italie, Récits d'aventures 6 Comments

Huitième chronique de notre 14 mois en Eurasie. Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l'ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

Fait cocasse

On commence cette 8e chronique en force !!

Étant en mode économie, je prends toujours les billets de train bas de gamme, question de ne pas « péter » le budget.

Donc, départ ce matin direction Pompéi. Sachez que le train italien est souvent… très souvent en retard! Du moins, je confirme que c’est le cas pour le train abordable tsé. L’air conditionné y est aussi un tantinet moite et pas si frais que ça, et les toilettes… gratuites, ok, mais j’avoue pratiquer le retiens-ton-souffle-et-pisse-vite.

Bref, on repassera pour ce qui est du confort. Et donc, nous sommes dans le train, content de n’avoir qu’un transfert… puis hop, on nous informe que le train aura 30 min de retard à destination. Du coup, nous ratons notre transfert à Rome vers Naples (pour ensuite aller à Pompéi).

Comme deux touristes (ce que nous sommes clairement!), nous courrons tout de même avec nos presque 10 kg de sac sur le dos, incluant l’ascension de marches vertigineuses, espérant prendre le premier train qui part vers Naples. Méchant exercice digne des meilleurs entraînements de CrossFit, je vous jure que la musculature de la jambe en a pris toute une rincée!

Puis, brutalement, notre belle envolée vers ce train est stoppée nette par une tite madame en uniforme, elle nous demande nos billets ! Quoi !?! Depuis quand on nous demande nos billets??? (oui, parce que le contrôle des tickets dans le train est assez aléatoire depuis notre arrivée…) Ça faaaaqquuueeee… tsé… mon billet de pauvre ne se qualifiait aucunement pour ce train classe supérieure…

Penaud, trempés de sueur, et le souffle un ti peu manquant, nous avons rebroussé chemin. 6 heures et 4 trains plus tard, nous voilà enfin arrivés dans cette ville que je désire visiter depuis mes cours de latin en secondaire 1-2-3, avec Madame Meloche !!

Le Vésuve

le vésuve

Altitude de 1 281 mètres, le Vésuve, seul volcan de l'Europe continentale à être entré en éruption depuis les 100 dernières années. Sa dernière activité remonte à 1944.

Vertigineuse montée à bord d’un bus beaucoup trop gros pour la largeur de la route grimpant les flancs du célèbre volcan. S’en suit une montée à pieds vers le cratère, entourée d’une horde de touristes.

Photo ci-bas : vue du sommet du Vésuve.

au sommet du vésuve

Pompéi

79 après J.-C. , le Vésuve cracha sa lave meurtrière sur l’entière ville de Pompéi, laissant cruellement des traces extrêmement bien conservées de la vie antique.

Pompéi
Jérémy à Pompéi

Photo ci-bas : moulin à grains pour faire de la farine

moulin farine
affiche pompéi
Pompéi
pompéi

La vue des corps momifiés par la lave, en posture de protection ou torturées par la souffrance fut un moment très difficile. L’horreur que ces gens ont subie est indescriptible, poignant x 1000. Je ne peux qu’avoir des pensées de compassion pour ces humains ayant trouvé la mort dans d’épouvantables circonstances.

Momie vésuve

On termine cette leçon d'histoire grandeur nature par la vue impressionnante du Colisée à la sortie de la ville.

Colisée de Pompéi

Capri et sa grotte bleue

(Petite vidéo absolument charmante de notre épopée italienne en ce lieu famous around the world! À venir sous peu. En vous r'merciant de votre patience)

Je ne crierai pas à l’arnaque, mais disons que ce genre d’attraction touristique ne m’enchante aucunement.

De 1) j’ai participé bien malgré moi à la pollution de l’océan : le « tour » se fait en achetant un aller-retour en bateau (à moteur)  jusqu’à la grotte bleue. En arrivant à ladite grotte, il nous fallait attendre notre tour. Et donc, nous avons viraillés devant la grotte 1h durant, le postérieur inconfortablement installé sur une latte de bois, à se faire brasser par la houle et à se cultiver un mal de cœur bien comme il faut (ouais, je n’ai pas trop le pied marin, disons).

De 2) l’attraction ne dure que 4 minutes ! Donc, notre tour arrive enfin, et nous sommes invités à sauter dans une étroite petite barque pour aller tourner en rond dans la grotte pendant que nos bateliers chantent en chœur des ritournelles italiennes. Honnêtement, ce moment fut magique. Épeurant vu l’étroitesse du trou pour entrer dans la grotte, mais wow.

De 3) le dude dans le bateau nous a clairement demandé un pourboire et n’était clairement pas satisfait de mon don de 5 euros… bref, je déteste ce genre de pression touristique.

capri

Après cette épopée sur les eaux de la mer Tyrrhénienne (Méditerranée), pourquoi ne pas s’installer sur une plage de galets ultra surpeuplée et se laisser flotter dans ce magnifique décor ?!

Voilà exactement ce que nous avons fait, un 2 heures bien mérité à se prélasser, relaxer, ne rien faire sauf peut-être savourer ce bien-être à l’italienne.

plage capri

Photo ci-bas : notre dîner. Poulet grillé pour Jérémy et pâtes aux fruits de mer pour moi.

bouffe àa Capri

SORRENTO

Épique petite balade de la station de train jusqu’à la marina, Sorrento aura su me charmer par son architecture gravée à même les falaises. Son système de train, par contre, n’est pas aussi charmant !!

sorrento marina
sorrento marina
Sorrento marina

Fait cocasse #2

18h40

Éblouis par notre journée à Capri, nous arrivons tout souriants à la gare de Sorrento. On demande au ti monsieur du train quel binari (quai de train) prendre pour retourner à Pompéi. Il regarde le billet et nous indique le binari 3.

Perfetto, on s’y rend et on attend. 20 min, 40 min… Sereinement, pendant cette attente, je prends même une splendide photo d'un train magnifiquement décoré.

train Sorrento

Entre-temps, le binari 1, de l’autre côté, se remplit vachement… c’est louche… nous ne sommes quand même pas les seuls ti-counes à nous rendre en direction de Naples (car aller vers Pompéi, c’est la direction de Naples, qui est pas pire famous tsé)…

20h00

Je décide de revérifier avec google map. Bah voilà!! Il est indiqué qu’il faut prendre le train binari 1 !! Maannn !! Et le train arrive à 20h05

Donc, subitement stressés, on redescend par le passage souterrain et remonte de l’autre côté et redemande au même ti monsieur et alors là il nous indique le binari 1.

QUOI?!, C’est une joke ou quoi?? Faaaque, un peu, disons décontenancés, nous attendons ledit train supposé arriver sur le binari 1.

Je rappelle que nous attendons déjà depuis plus d'une heure. 20h15…20h30… toujours plus de monde, mais pas de train…

Soudain, un train arrive au binari 3 et la foule du binari 1 se garroche au binari 3. Nous, sans comprendre, comme un troupeau de moutons, on se dépêche à embarquer dans le train binari 3. Incrédules, soulagés, satisfait d’enfin partir.

Puis, sans crier gare, la foule repart vers le binari 1, tel un banc de sardines effrayé par un prédateur. Et nous, ben on fait la sardine et on suit!

Par contre, là je m’énerve un peu… de-quessé-qui-se-passe-criss ?!? On le sait toujours pas, même les Italiens ont le regard confus. 20h35 le ti monsieur de la gare annonce, ben relax, comme si de rien n’était, que le train direction Naples arrive, binari 1.

20h37, nous embarquons ENFIN dans le train bondé et évidemment pas de clim. De longues minutes s'écoulent avant que le train se mette à avancer... Fiou, cette fois c'est la bonne... Vive l’aventure !!

Photo ci-bas : je vous laisse sur une image prise lors de mon ascension du mont Vésuve et qui me plaît beaucoup. Au loin, une île dans le brouillard bleuté.

image prise lors de la montée du Vésuve

Suite et fin de l’aventure italienne : Rome, musée à ciel ouvert

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Comments 6

  1. Magnifique photos. Et je reconnais bien dans tes aventures de transport, la désorganisation avec les informations que les Italiens nous donnent. Je pense que c’est comme un plaisir pour eux de nous mêler ben raide. Mon seul regret a été de ne pas avoir visité l’ile de Capri. Enfin peut-être pour un autre voyage. J’ai hâte d’avoir des nouvelles de la Grèce. Nous partons le 9 septembre pour Rome et le 13 en direction de la Grèce. Vive les voyages 🥰✈️🚢

    1. Post
      Author

      ah ça oui, vive les voyages!! Reste à l’affut, car je publierai très bientôt ma dernière chronique sur l’Italie, Rome!! En espérant peut-être vous croiser en Grèce, sinon, bon voyage!! xx

    1. Post
      Author
      1. Vous etes trop drôle… j’en ris à pleurer en ce moment loll
        Je prevois voyager en Italie en mai 2020… dites moi, si ca vous en dit 😉 ou est la plus belle partie d’Italie ou il y a des petits cafés, de la musique, des soirées dansantes, et les plus belles architectures et plages 😉

        1. Post
          Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *