Drapeau Turc

Turquie : Bon à savoir

Coeur de nomade Infos pratiques, Turquie Leave a Comment

Rubrique de tout et de rien, un peu pêle-mêle, de p’tits détails intéressants ou de trucs / astuces bien pratiques à savoir avant de partir !

  • L'alphabet turc est plus facile à lire que l'alphabet grec. La prononciation n'est toutefois pas évidente avec tous les accents placés partout.
  • C'est unanime, les gens apprécient vraiment quand on leur dit merci dans leur langue. Donc un must à faire dès les premiers jours, apprendre comment dire merci. En turc, c'est teşekkür ederim (prononcer  téchékur édérim, en roulant les R).
  • Quelques expressions pratiques:
    • Pardon (en roulant le R) = pour s'excuser au passage dans une foule.
    • Paket (en prononçant le T) = prendre pour emporter au resto.
    • Tavuk = poulet
    • Dürüm = wrap (photo)
    • Döner = sandwich
tavuk durum
  • Le thé turc est consommé à toute heure. Des "livreurs de thé" circulent partout dans le pays avec leur plateau et livrent le thé dans les commerces, boutiques, stands. Un délice à consommer sans modération.
  • Il est de mise de donner 10% en pourboire au resto.
  • Les chiens errants vivent librement un peu partout dans le pays, du moins pour ce que j'ai pu observer. Ils sont vaccinés par les municipalités et portent une bague à l'oreille. Les chats, quant à eux, y'en a partout, mais non pris en charge par les municipalités. Les Turcs semblent les adorer et des bols de nourriture et d'eau traînent un peu partout.
chiens errants Izmir
  • Chaque ville a sa carte de transport. On la recharge facilement dans des bornes identifiées à cet effet. Argent comptant seulement. Un montant maximal est débité de la carte au moment d'entrer dans le métro, mais on vous rembourse la portion du trajet non utilisé à la sortie. Attention de passer la carte sur le scan de remboursement.
  • La carte de crédit Visa est acceptée presque partout. American Express beaucoup moins.
  • Immense déception : aucun recyclage, des vidanges partout en ville et dans la nature. Les gens jettent littéralement leur petits déchets personnels par terre ou par la fenêtre de la voiture. Très choquant! J'ai vu des gens fouiller dans les poubelles pour récupérer ce qui semble être des matériaux recyclables. Je n'en sais pas plus malheureusement.
  • Tout le monde fume. Incroyable et insupportable. Partout, tous le temps, hommes, femmes, et jeunes.
  • Les gens traversent la rue n'importe où et les voitures ralentissent, à peine. Les lignes de traverse piétonnière ne sont là que par parure. Aucun automobiliste ne se sent concerné par céder le passage au piéton.
  • La majorité des toilettes sont payantes. Attention, le système de la toilette turque est assez présent, comme son nom l'indique!
  • L'anglais est une langue assez maîtrisée en Turquie. Si toutefois vous sortez un peu des sentiers battus, l'appli Google traduction est un must. Gratuite, cette application permet de parler et ça traduit. Vraiment pratique.
  • Les déplacements, l'orientation et les indications sont très faciles en Turquie. Il y a toujours quelqu'un pour vous guider.
  • Le bus (voyageur) est le meilleur moyen de se déplacer en Turquie, à moindre coût.
    • Les billets s'achètent directement à l'otogar (station de bus).
    • En arrivant à la gare, un monsieur sort toujours de nulle part en voyant la tête de touriste que vous êtes... il vous demande où vous allez et vous conduit vers le bon stand pour l'achat du billet. ATTENTION : n'achetez que d'une compagnie avec un bureau et demandez à ce que votre destination finale soit écrite clairement sur votre ticket.
    • Négocier le prix, car parfois on vous demande 10-20 TRY de trop.
    • La plupart du temps, il faut présenter son passeport pour l'achat du billet.
    • Si le bus ne se rend pas exactement à destination, il offrira un bus d'appoint nommé servis. C'est un minibus qui vous amènera à destination. Indiquez toujours au chauffeur où vous allez, car il vous dira quand descendre.
    • On vous servira boissons et collations dans le bus et il y aura des pauses pipi et dîner si le trajet est plus long. ATTENTION: validez le temps accordé à la pause et surtout revenez près du bus rapidement, car les chauffeurs ont tendance à repartir sans faire le compte des passagers (nous en avons fait les frais en direction de Konya)
    • Ma compagnie favorite Kamil Koç
  • Pour le transport local, c'est définitivement le minibus (dolmuş) qui est roi!
    • Les principales destinations empruntées par ce bus sont indiquées à l'avant du bus ou sur le côté.
    • On fait un signe de la main pour qu'il s'arrête et on demande s'il va là où on veut aller. Si oui, on jump dans le bus et on paye au chauffeur. Entre 2 et 4 TRY normalement.
    • Ce bus s'arrête n'importe où sur sa route.
  • L'appel à la prière, Adhan, se fait 5 fois par jour, en fonction du soleil.
    • Chaque mosquée possède une ou plusieurs tours appelées minaret d'où la prière est "chantée" par un muezzin, personne chargée de lancer la prière.
    • Le premier chant est lancé depuis la mosquée principale, suivi par les autres mosquées de la ville.
Göreme

VOUS AVEZ VOYAGÉ EN TURQUIE ET AVEZ DES BONS À SAVOIR QUI NE FIGURENT PAS DANS CET ARTICLE? Laissez-les en commentaire et il me fera un plaisir de les ajouter  🙂

Consultez la page Turquie, un incontournable pour l'organisation de votre voyage.

Vous aimerez rigoler tout en voyageant  à travers nos chroniques d'aventures.

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *