Lac Tuz

Lac Tuz, Ankara & Gebze

Coeur de nomade Récits d'aventures, Turquie 4 Comments

Pays visité du 25 septembre au 29 octobre 2019

Vingt-troisième chronique de notre 14 mois en Eurasie (trip qui n'aura été que de 8 mois, Covid oblige). Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l'ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

Lac Tuz

Lac Tuz

J’ai vécu cette inoubliable expérience que celle d’un road trip dans le Salar Uyuni en Bolivie. L’idée saugrenue de revivre un petit bout de ce rêve éveillé me poussa à faire des acrobaties pour arriver à voir le lac Tuz, lac salé de Turquie.

Lac Tuz

Sans voiture, atteindre ce lieu enchanteur et pas vraiment touristique est assez difficile. Mais pas impossible!!

Lac Tuz

Ankara

Ankara
Ankara

Bref séjour chez mon nouvel ami Owz qui nous hébergea gracieusement via la plateforme Couchsurfing.

Ankara

Il est venu nous récupérer au terminus de bus et nous a généreusement baladés toute la soirée dans Ankara, nous relatant avec précision l’histoire de sa ville. Visite du château avec une vue imprenable sur la ville, brève incursion dans une splendide mosquée (Kocatepe) et repas convivial dans un resto typique. Merci infiniment Owz pour ce trop court moment en ta compagnie!

Mosquée Kocatepe
Mosquée Kocatepe
Mosquée Kocatepe

Photo ci-bas : kefta de lentilles (mercimek koftesi) et un dessert au fromage (künefe) qui goûte le ciel.

mercomek koftesi
Künefe

Gebze

Après un séjour bien rempli à Göreme (Cappadoce), une escapade au lac Tuz et une nuit en Couchsurfing à Ankara, nous avions bien besoin d'un moment vide, sans rien au programme. La petite ville de Gebze jouera ce rôle à merveille.

Je n'ai même pas sorti l’appareil photo, même pas une balade, même pas l'envie de découvrir les alentours. Dormir et assimiler les souvenirs incroyables de la semaine, that's it.

Fait cocasse

Se déplacer en Turquie est assez facile. Rien n'est indiqué, Google map ne propose pas souvent d'itinéraire en transport en commun, mais nous atterrissons toujours dans le bon bus et arrivons toujours à bon port sans tracas. Les gens se garrochent pour nous aider, ne parlant souvent que turc, mais dont la gentillesse et l'envie de rendre service surpasse hautement la barrière linguistique.

Par exemple, ce matin de déplacement, au chauffeur du minibus local, nous demandons simplement : "otogar" (station de bus). On se cassera pas le bicik ici avec une phrase polie. Straight To the point, c'est plus winner. Dans les deux sens en fait. Le dude comprend ce mot et peut nous baragouiner une réponse agrémentée d'une gestuelle évocatrice. On sait donc rapidement, sans répétage de mots incompris, si oui ou non il va à l'otogar.

Faque devant la porte dudit minibus, le driver me shoot une réponse en turc, que je ne comprends aucunement. Sa face, toutefois, m’indique qu'il ne se rend pas à l'otogar, mais qu'il s'en approchera. Et nous invite prestement à monter, on ralenti le trafic tsé.

Quelques km plus loin le même chauffeur nous cri gentiment le seul mot qui nous unit, soit "otogar" et de sa grosse main autoritaire, nous fait signe de débarquer.

2 touristes perdus à un arrêt achalandé, c'est ce qu'on est et ce qu'on a l’air aussi!

Je demande à 4-5 minibus qui passent, aucun ne se rend à l'otogar. Google map me dit que j'ai 45 min de marche  pour m'y rendre, si je suis ambitieuse. Une madame, qui observe la scène depuis un moment, lit le désarroi sur ma face. La sienne me dit qu’elle veut m'aider tout en m'expliquant ça en turc. L'entraide ne semblant pas possible, nous décidons l'audace de la marche.

À peine avons-nous marché 20 pas que la tite madame court à notre rencontre et nous fait signe que le bus vers l'otogar est là. Elle nous explique tout ça en turc et son body language invite à l'urgence de courir pour ne pas rater ce fameux bus.

Nous la remercions sincèrement comme nous pouvons, avec les mains, la face et un merci turc douteux. Et hop, nous voilà partis.

Un matin comme tant d'autres!

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Partager cet article

Comments 4

  1. C’est agréable d’être dans un pays et de savoir que les gens sont prêts à vous aider malgré la barrière de la langue !

    Super et ça semble vraiment beau la Turquie !

    Au plaisir de te lire de nouveau…

    1. Post
      Author
  2. Tout a fait fascinant ,les plats ont l’air trop succulents …. Vraiment le fun d’être bien accueillis , cela fait passer de bons moments . Belles photos encore une fois ….
    Je trouve le fun que vous preniez du temps pour relaxer et savourer tous les moments qui passent xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *