un soleil qui se lève sur Crète, Milatos beach

Crète

Coeur de nomade Grèce, Récits d'aventures 6 Comments

Seizième chronique de notre 14 mois en Eurasie. Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l'ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

Crète

À mon grand désespoir, nous avons dû arriver sur l’île de Crète par ferry, l’avion étant hors de prix. Je déteste l’expérience du ferry.

Outre notre arrivée sur Santorini (lire Santorini, coup de gueule), qui fut un brin traumatisante, j’ai, disons le haut-le-cœur facile sur un bateau et un soupçon de panique dans les endroits confinés.

Vous comprendrez qu’un romantique tour de bateau puisse me gâcher un peu le moment!!

Photo ci-bas : Milatos beach, où nous séjournons.

Milatos beach

Ceci dit, Crète nous accueilli avec beaucoup plus de chaleur humaine que l’île précédente et notre séjour y sera douillet et agréable. Par contre, je dois dire que la Crète est immense et que 4 jours sont clairement insuffisants pour en faire le tour.

Photo ci-bas : un lever de soleil sur la petite marina en face de notre hébergement.

Milatos marina

La location d’une voiture nous permettra de nous balader à notre guise dans les environs et un appartement entier avec 2 chambres nous offrira un confort inespéré après tant de stress vécu précédemment.

Site archéologique de Knossos

Knossos
Knossos
Knossos

Photo ci-bas : Ma mère et Jérémy sont dans cette photo...

Knossos

Village de Sissi

Le bord de mer de ce petit village, non loin de Milatos, nous a offert un spectacle inoubliable simplement en existant, là, planté bien fier devant nos yeux.

Village Sissi
Village Sissi

L’harmonie parfaite entre la roche sombre et immuable recevant sans broncher la vague forte et saccadée d’une mer bleu azur est un show que l’on ne peut se lasser d’admirer.

Village Sissi

Grotte de Milatos

Grotte de Milatos

Une balade en montagne aboutissant sur une grotte profonde dont l’histoire souligne tristement le côté macabre de l’humanité. 1823, un certain général turc, Hassan, a fait assassiner 3600 hommes, femmes et enfants s’étant réfugiés dans cette grotte pour fuir l’envahisseur turc.

Grotte de Milatos
Grotte de Milatos
Grotte de Milatos

La minuscule chapelle Saint-Thomas fut érigée en mémoire de cet horrible événement.

Grotte de Milatos

Il peut sembler voyeurisme de se balader dans ces lieux où massacre, torture et perte de vies humaines ont gravé l'histoire. Pour ma part, c'est en mémoire de ces souffrances que je désire constater ces horreurs, pour ne pas oublier, pour comprendre, pour éveiller les consciences. Pour que ces vies n'aient pas été perdues en vain.

marina Milatos

Ce petit village de Milatos nous a offert de splendides découvertes : pain crétois et fleurs de courgette farcies de riz.

fleur de courgette et pain crétois

Fait cocasse

Ma mère et moi avons littéralement capoté sur cette découverte culinaire qu'est la fleur de courgette farcie.

Nous en avons dégusté à plusieurs reprises, toujours en gloussant de bonheur tant c’est délicieux. Le plaisir fut on ne peut plus sublimé par le fait qu’un matin, assises tranquilles sur notre balcon, sirotant notre ti café, nous avons aperçu la veille madame cueillir lesdites fleurs de courgette. « Malade!! »  qu’on se dit, la face ben ébahie de cette scène pourtant banale. Quelle chance de découvrir un mets local, typique, fresh from the garden tsé. Bref, ça reste comme ça et la vie continue.

Le dernier matin de notre séjour en Crète, après avoir mangé tout plein de fleurs de courgette tellement délicious, nous passons à côté d’une vieille madame assise, avec devant elle, un gros bol en plastique d’un bleu pas trop propre.

C’est la même tite madame qui cueillait nos si goûteuses fleurs de courgette l’autre jour. Curieuse, je porte attention à ce qui se trouve dedans ledit bol. Quel ne fut pas mon grand étonnement de constater que les deux mains de la madame farfouillaient dans un mélange oh combien répugnant afin de farcir les si délicates fleurs de courgette. On est loin des règles d’hygiènes de la MAPAQ, ça je vous en passe le papier!!!

Le cœur me lève d’un coup et avec l’air déconfit je vais m’assoir pour consommer mon déjeuner. Ma mère, me voyant la face, me dit avec tout autant de regret que moi d’avoir tant manger de fleur de courgette « tu viens de voir la madame jouer dans la gibelotte de courgette? » Et moi de hocher avec sourcillement la tête.

Ce matin-là, nous avons mangé en silence.

Photos ci-bas : mémorable coucher de soleil lors de notre dernière soirée en Crète, signant la fin du séjour en Grèce de ma mère.

Milatos
Milatos

À suivre : Balade médiévale à Rhodes, fin de notre mois en Grèce. 

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Comments 6

  1. T’es photos sont purement magnifiques. Et tes histoires avec tes faits cocasses vraiment plaisante à lire.Bonne continuité ! A vous 3.

    1. Post
      Author
  2. Quelques restos montréalais offrent les fleurs de courgettes farcis « MAPAQ style ». Je ne pense pas que ça pourra jamais être pire que la petite madame coupant les abats, a même le sol, sans réfrigération, destiné à nos assiettes, au Vietnam 😬 pour une expérience sensorielle, typico et pas chère du tout pour te relaxer, si Jeremy veut rester qq heures tout seul, informes toi pour le hamman le plus de chez toi! Relaxation garantie dans des bâtiments grandioses et vieux comme la lune!

    1. Post
      Author

      OMG que oui, houleux souvenirs que les effets gastriques de ce délicieux dernier repas vietnamien hahahahah. Et yes madame, le hamam est définitivement sur ma liste durant notre séjour à Istanbul. Jérémy aussi ira vivre l’expérience, du côté homme.

  3. Isa oublie la façon qu’elle a préparé la recette garde le goût en mémoire. Merci pour ces belles photos encore extraordinaires.

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *