Jungle walking tour Chitwan

Chitwan et sa jungle

Coeur de nomade Népal, Récits d'aventures 2 Comments

Pays visité du 31 décembre 2019 au 2 février 2020

Quarante-sixième chronique de notre 14 mois en Eurasie (trip qui n'aura été que de 8 mois, Covid oblige). Elles se suivent toutes chronologiquement selon notre itinéraire. À vous de les lire dans l'ordre qui vous plaît. Bonne lecture!

Isabelle & Jérémy

C’est avec émerveillement et 2 heures de retard (on se souvient des routes népalaises !?) qu’on dépose nos pieds dans ce nouvel environnement. Après le chaos de Katmandou et le calme de Langtang, nous voici dans un climat de brousse qui nous séduit instantanément.

Chitwan

J’ai vraiment la meilleure vue qui soit de mon petit balcon, tout heureuse que je suis de me prélasser dans ma p’tite chaise de bois rustique. Le spectacle du soleil qui se couche, la rivière d’un bleu-vert kaki et la chaleur me gonflent le cœur de bonheur.

Chitwan
Chitwan

Jungle jeep tour

L'idée de se rendre à Chitwan était principalement de visiter son parc national, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984. Chitawan, qui signifie d'ailleurs "au coeur de la jungle".

On visite d'abord le parc en jeep. Ledit véhicule nous attends de l'autre côté d'une rivière que l'on doit traverser grâce à une rustique pirogue, elle-même gossée dans un morceau de bois (photo ci-bas).

N.B. Je tiens à préciser que je ne possède absolument pas un objectif adéquat pour faire de la photo animalière. Pour l'instant du moins. Après ce 14 mois de voyage, je vais probablement considérer m'équiper autrement... Soyez donc indulgent avec la qualité de ma photo de bestioles sauvages. En vous r'merciant 🙂

Chitwan

La première bête qu'on aperçoit c'est le protégé Gavial du Gange, un reptile piscivore (se nourrissant que de poisson) et donc "human friendly", en bon français, ne désirant pas s'attaquer à l'homme.

À première vue, on a peur. Et ensuite on est soulagé de savoir qu'il n'est pas si méchant qu'il en a l'air. Surtout qu'on l'a aperçu se prélassant sur la berge en face, tout près du début de l'excursion...

Comme ce mignon crocodilien fut en voie d'extinction, un centre de sauvetage de l'espèce fut créé en 1977. Nous avons eu la chance de le visiter.

Chitwan
Chitwan
Chitwan

Et puis on enchaîne la balade avec l'observation de plein d'oiseaux, dont un paon, qui s'est vite faufilé dans les hautes herbes, d'où ma splendide photo ci-bas !!

Chitwan

Un autre reptile, caché cette-fois dans un arbre!

Chitwan

Et des biches, des cormorans, des singes et un sanglier.

Nous avons aussi découvert qu'une autre espèce de reptile se prélasse sur les berges de cette réserve naturelle. Comme ci-bas échoué (2e photo, trouvez l'intrus!), un crocodile des marais, bestiole reconnue pour se nourrir de mammifères et ne se gênant pas pour attaquer l'homme si besoin étant.

Chitwan
Chitwan
Chitwan
Chitwan

Quelle chance extraordinaire que nous avons eu d’apercevoir un rhinocéros indien (photo ci-bas) qui broutait tout penaud sur le bord de la rivière. Bon, j’ai juste un dos de rhino en mode camouflage sur ma photo, mais l’émotion et l’émerveillement du moment étaient plus qu’indescriptibles! Comme une fillette qui aperçoit le vrai Père-Noël sous le sapin tsé!!

Fait cocasse

Je dois dire que pour capter ce spectaculaire morceau de faune népalaise, je me suis garrochée dans la flore coriace en amont de la bête. Je me suis ainsi frôlée à une plante très méchante et trop abondante, l’ortie brûlante de son appellation commune. Je vous jure que cette urticacée porte bien son nom! J’ai eu le mollet qui m’a brûlée à vif durant de très longues minutes! Et en prime j’ai récolté au passage des centaines de boulettes à velcro sur tout le corps, et surtout dans mes cheveux. L’horreur que de retirer ces machins, un à un, de ma pauvre tignasse.

Chitwan

Balade sur la rivière

Tu te souviens de cette pirogue instable gossée dans un tronc d'arbre? Et bien nous avons eu la chance d'y déposer nos postérieurs 45 minutes durant pour une bucolique balade nautique. Je rappelle que ladite rivière est infestée de croco...

Mettons que nous avons testé nos muscles stabilisateurs afin d'éviter à tout prix de chavirer.

Chitwan

Je vous présente Brutus (photo ci-bas).

Le plus vieux crocodile de la rivière selon notre guide. Comme la pauvre bête n’avait pas de nom, Jérémy lui en a offert un spontanément. À lui voir la tronche, je trouve que ça lui va très bien. Et puis il n’était pas seul notre Brutus. Ah ça non! Mais bon, nous n’avons pas rebaptisé tous les reptiles de la rivière... nous y serions encore à lancer des prénoms tellement y’en avait!

Chitwan

De la rivière, nous avions quand même une superbe vue des animaux et des oiseaux.

Chitwan
Chitwan
Chitwan
Chitwan

Jungle tour à pied

Après une ride de pitoune (terme québécois pour désigner un billot de bois flottant sur la rivière), pourquoi pas une ride à pied in the jungle?

Un beau 4 heures de marche dans une forêt abritant l’une des dernières populations de rhinocéros d’Asie et l’un des derniers refuges du tigre du Bengale. Aussi, c’est à ce moment que j’apprends que ce parc de 932 mètres carrés est l’habitat de hyènes, léopards, éléphants, chats sauvages, macaques ou encore ours lippus. J’étais plus sereine dans le jeep, disons! 

Au final, nous n’avons rien croisé de bien méchant durant ce mini-trek. Si ce n'est que les termitières étaient gigantesques!

Chitwan
Chitwan
Chitwan
Chitwan

Même si au départ j’ai un ti peu eu la chienne de tomber sur une bébête affamée de chair humaine, je dois avouer que ce long moment passé entourée d’une végétation luxuriante est un baume incroyable. La nature, les arbres en particulier, ont ce pouvoir étrange de calmer les pensées, d’apaiser les cœurs et de permettre le présent, simplement. Rien à faire. Juste être là de longues minutes suffisent.

À suivre : Chitwan et sa culture

Vous aimerez rigoler tout en voyageant à travers nos chroniques d'aventures!

Autres articles intéressants à ne pas manquer :

N.B. Notez que toutes les photos de ce blogue sont miennes et ne sont pas libres de droits.

Partager cet article

Comments 2

  1. Belles photos mais je ne suis pas certaine que je me serais aventurée dans cette petite forêt. Ta marraine aime mieux un peu plus de luxe et moins de bêtes qui me fait peur. Ceci dit, je suis contente pour toi 😍 . À la prochaine xx
    P.s.: Mamie est avec moi et a regardé tes photos avec moi. Elle était contente d’avoir des nouvelles.

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *